Inspection automatisée de soudures

Le nouveau package de contrôle des soudures de ZEISS Inspect Pro garantit des inspections automatisées et standardisées des soudures. Que la numérisation soit effectuée manuellement grâce au T-Scan Hawk2 ou automatiquement avec nos ScanBox, les données de numérisation sélectionnées peuvent être évaluées avec un maximum de confort.

Les procédés de soudage automatisés sont depuis longtemps une réalité dans la chaîne de production grâce à des robots industriels innovants. La situation est tout à fait différente en ce qui concerne l’assurance qualité des soudures – les méthodes d’inspection manuelles telles que les pieds à coulisse et les rubans à mesurer sont encore fréquemment utilisées ici. Cependant, ces méthodes d’inspection sont difficiles à automatiser et à standardiser. C’est pourquoi nos experts ont développé le nouveau pack de fonctions logicielles « Weld Check ». Cela permet une inspection automatisée des soudures conformément à la norme DIN EN ISO 5817. Ceci est réalisé en s’appuyant sur la numérisation 3D et le logiciel d’inspection GOM Inspect Pro.

 

Des soudures défectueuses entraînent des pièces endommagées ou, dans le pire des cas, la défaillance de structures de soudure entières. Pour des raisons de sécurité, certaines industries sont donc obligées de soumettre les soudures à une inspection de sécurité régulière. Les structures soudées chargées dynamiquement, telles que celles trouvées dans la construction de véhicules ferroviaires, la construction en acier, la construction de réservoirs sous pression, la construction de ponts routiers et ferroviaires et la construction de pipelines, sont soumises à une inspection obligatoire conformément à la norme DIN EN ISO 5817. La norme détermine les irrégularités qui peuvent survenir et les attribue à des catégories de cotation correspondant à différentes exigences de sécurité.
L’une des premières et des plus importantes méthodes de contrôle externe de la qualité des soudures est l’inspection visuelle par l’inspecteur des soudures, également appelé contrôle visuel. Il sert à identifier les écarts évidents de forme, de précision dimensionnelle et de structure de surface. Ces irrégularités de soudure présentent un écart par rapport au degré de qualité souhaité d’un produit. Leur formation est influencée par le matériau de base, le procédé de soudage et la préparation du joint. Les irrégularités fréquentes sont, par exemple, des fissures ou des pores, des contre-dépouilles, une sous-arche des couches supérieures ou un renforcement excessif des soudures.

Procédure précédente de contrôle visuel des soudures et ses inconvénients

En ce qui concerne les processus de fabrication modernes et les robots de soudage, l’inspection des soudures devient un goulot d’étranglement dans certaines parties de l’industrie, car elle n’est pas encore automatisée. Ceci est toujours fait par le personnel, ou plus précisément : l’inspecteur de soudure. Les tests visuels décrivent l’assurance qualité extérieure de la soudure. Selon la norme DIN EN 13018, ils sont basés sur l’évaluation de l’interaction entre la lumière moyenne et l’échantillon. Par conséquent, les conditions d’éclairage correctes sont élémentaires. 500Lx est recommandé, ce qui correspond à un éclairage intérieur standard. Cependant, les sites de test ne sont pas toujours très éclairés et les soudures sont souvent situées dans des zones difficiles d’accès de la pièce. Ainsi, les lampes de poche sont un outil commun. De plus, il existe une gamme d’appareils de mesure manuels tels que des pieds à coulisse, des jauges à trois échelles, des jauges en acier et des jauges de couture. Avec ces outils, de nombreuses dimensions sont prises puis comparées aux critères d’admissibilité de la norme stipulée. De plus, l’inspection visuelle vérifie également si tous les joints soudés correspondent à la spécification de dessin précédente en termes de position et d’intégralité. Le superviseur de soudage décide alors si les défauts détectés peuvent être réparés ou, dans le pire des cas, si la pièce doit être mise au rebut.
Le test visuel prend beaucoup de temps et demande beaucoup de travail. Particulièrement avec de grandes pièces et des soudures difficilement accessibles, une inspection minutieuse ne peut être assurée qu’en y consacrant beaucoup de temps. La documentation numérique manquante du test visuel complique un suivi en cas de défauts survenant ultérieurement. En raison de la pertinence de tests de matériaux précis pour garantir la qualité souhaitée, une solution automatisée capable d’éviter les erreurs est recommandée.

 

ScanBox 5130: Permet la numérisation automatisée de pièces de 3 mètres

Inspection automatisée des soudures – voici comment cela fonctionne

La numérisation des pièces peut être effectuée soit de façon automatique par l’une de nos ScanBox (Cf. photo ci-dessus), ou de façon manuelle grâce au T-Scan Hawk2 (Cf. photo ci-dessous). Que ce soit la cellule automatisée ou le capteur manuel, leur gestion est réalisée dans GOM Inspect Pro permettant l’acquisition du jumeau numérique de la pièce et son analyse dimensionnelle.

Grâce à la combinaison du système de numérisation 3D et de la fonction Weld Check de GOM Inspect Pro, des tests visuels automatisés sont possibles sur n’importe quelle pièce, quelles que soient sa taille et sa forme.

 

T-Scan Hawk2: Capteur de numérisation 3D manuel, portable

 

Une simple courbe est utilisée dans le logiciel pour sélectionner la soudure à inspecter. Ensuite, n’importe quel nombre de sections peut être défini, par exemple, tous les 10 mm.

 

 

Ces sections peuvent maintenant être évaluées avec la nouvelle fonction supplémentaire « Weld Check » (inspection des soudures). Toutes les caractéristiques de la norme ISO 5817 y sont automatiquement stockées et sont non seulement contrôlées en un clic de souris, mais également classées directement selon les catégories de notation correspondantes B, C ou D.

 

Un tableau récapitulant les résultats permet d’avoir une vue d’ensemble des résultats et de rapidement identifier les problèmes en les filtrants.

Des rapports séparés peuvent déjà être créés lors de l’inspection d’éléments individuels. Bien sûr, un rapport global de toutes les fonctionnalités de contrôle est également possible. Cela permet une documentation numérique de tous les tests effectués.

Commencez dès maintenant avec l'inspection automatisée des soudures

Si vous souhaitez commencer dès maintenant avec l'inspection automatisée des soudures ou si vous souhaitez en savoir plus sur les systèmes de numérisation 3D et le pack Weld Check de ZEISS Inspect Pro., contactez Check3D.

Afin de bien cerner vos besoins, merci de nous indiquer vos coordonnées ci-dessous. Nous ne manquerons pas de vous rappeler.

Nous vous remercions pour l’intérêt que vous portez à nos produits.

Nous vous contactons rapidement.